Zen Dojo Zürich

 

Si vous vous abandonnez à l'expiration et laissez votre inspiration vous remplir en un harmonieux va-et-vient, il ne reste plus qu'un zafu sous le ciel vide et le poids d'une flamme.

Koun Ejo

Lors de zazen, la respiration joue un rôle essentiel. L’expiration est calme, imperceptible, et se fait à un rythme lent, puissant et naturel. L’inspiration vient d’elle-même. Elle est plus courte que l’expiration. Pendant zazen, le rythme de la respiration ralentit tout comme celui des battements du cœur; le sang et les organes internes sont mieux alimentés en oxygène. L’expiration, qui exerce une  pression vers tout le bas-ventre, développe une grande énergie au niveau de la taille, de la zone rénale et du bassin. La personne qui pratique peut conserver cette respiration au quotidien, car le corps finit par la garder en mémoire. Les maîtres comparent souvent la respiration en zazen au meuglement d’une vache, ou encore à la respiration d’un bébé qui crie en venant au monde. L’inspiration courte, l’expiration lente et puissante sont à la fois la cause et la conséquence d’une solide vitalité. Au contraire, une expiration courte et superficielle est un indicateur de faiblesse et d’états dépressifs. Quand la respiration est bonne, tous les aspects de la vie deviennent faciles. Lorsque le corps et l’esprit sont reliés, toutes les complications du mental sont balayées par une respiration profonde, lente, calme et puissante. L’esprit devient clair comme un ciel sans nuages.

Additional information