Zen Dojo Zürich

Montag Abend: 19:30-20:30 Uhr Qigong, 20:30-21:00 Uhr Zazen

Freitag Morgen: 6:30-7:45 Uhr Zazen

Ort: Praxis am See, Staatsstrasse 21, 3652 Hilterfingen

Informationen/Leitung: Ria Seewer, 078 886 59 66, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Ist Zen eine Religion?

( Interview Ausschnitt aus dem Film "Zen in Urnäsch" 1990 )

Zazen, die Haltung der Erweckung. 

( Ausschnitt, "Zen in Urnäsch" 1990 )

Tagesschaubeitrag des japanischen Fernsehens

über die drei monatige Zenausbildung ango 2014 in Chokokuji. 

Chreisgleis TV, Beitrag von Trent Whale

über Monika Leibundgut und das Zen Dojo Zürich Muijoji.

 

Brumes d`hiver et d`automne, rosée, nuages, pluies de printemps sont le vrai kesa que revêt notre corps.

Yoka Gengaku

Le vêtement du satori. Kesa, en japonais, ou kasaya, en sanscrit, signifie couleur ocre, couleur de terre. C’est l’habit du moine zen et de la nonne zen, symbole de la transmission de maître à disciple et de la vie spirituelle.

Après avoir réalisé l’éveil sous l’arbre de la Bodhi, Bouddha Shakyamuni rassembla de vieux linceuls, les lava, les teignit et les assembla en les cousant. Ainsi naquit le premier kesa, qu’il portait pour pratiquer zazen. Ce kesa fut transmis de maître à disciple, de patriarche à patriarche jusqu’à aujourd’hui. Dogen écrit : « Le kesa est le cœur du zen, sa moelle et ses os. » Ce n’est pas seulement un vêtement, mais le symbole de l’esprit du zen. Lorsqu’on le porte et que l’on pratique zazen, le mauvais karma se transforme en bon karma, l’être humain devient Bouddha. Il existe beaucoup de façons de le nommer : corps de Bouddha, esprit de Bouddha, vêtement du sans-forme, de l’infini, de la patience, habit de la grande compassion, vêtement du satori.

Gênante comme la bruine, furieuse comme le vent, sans paroles, telle est la langue du zen!

 

Cette page est en voie de construction

J’ai enfermé tout l’univers dans un grain de blé. Dans ma casserole, je cuis des montagnes et des rivières.

Maitre Deshimaru

La guen mai est la soupe de riz traditionnelle que l’on mange dans les temples au Japon après le zazen et la cérémonie du matin. Elle est la réalisation de la concentration de zazen dans les actes de la vie quotidienne.

Dogen : « Quand la guen mai est authentique, toutes choses deviennent authentiques. Lorsque toutes les actions de la vie sont authentiques, alors la guen mai devient également authentique. »

 

Additional information