Zen Dojo Zürich

 

Brumes d`hiver et d`automne, rosée, nuages, pluies de printemps sont le vrai kesa que revêt notre corps.

Yoka Gengaku

Le vêtement du satori. Kesa, en japonais, ou kasaya, en sanscrit, signifie couleur ocre, couleur de terre. C’est l’habit du moine zen et de la nonne zen, symbole de la transmission de maître à disciple et de la vie spirituelle.

Après avoir réalisé l’éveil sous l’arbre de la Bodhi, Bouddha Shakyamuni rassembla de vieux linceuls, les lava, les teignit et les assembla en les cousant. Ainsi naquit le premier kesa, qu’il portait pour pratiquer zazen. Ce kesa fut transmis de maître à disciple, de patriarche à patriarche jusqu’à aujourd’hui. Dogen écrit : « Le kesa est le cœur du zen, sa moelle et ses os. » Ce n’est pas seulement un vêtement, mais le symbole de l’esprit du zen. Lorsqu’on le porte et que l’on pratique zazen, le mauvais karma se transforme en bon karma, l’être humain devient Bouddha. Il existe beaucoup de façons de le nommer : corps de Bouddha, esprit de Bouddha, vêtement du sans-forme, de l’infini, de la patience, habit de la grande compassion, vêtement du satori.

Additional information